logo-syndicatptt

Vos prochains rendez-vous syndicaux

Décembre 2016
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Vous vous demandez si vous pouvez légalement faire grève ? Quelles seront les conséquences sur mon traitement ? Et si je ne peux pas me permettre financièrement de perdre des jours de salaire, puis-je quand même faire grève ?

Autant de questions qui reviennent souvent quand on rencontre des agents dans les collectivités ...Voici donc quelques rappels de ce que vous pouvez faire .

Lire la suite...

Camarades,

« Un ministre ne peut agir s’il passe son temps à convaincre des parlementaires. La décision ne peut être que le fait d’un seul, non d’une majorité. »
Voilà un bel argumentaire quand on passe une loi en force par le 49.3.

Ces mots sont-ils tirés d’un discours de Monsieur Valls pour justifier de son autoritarisme ? Sont-ils le reflet de la pensée sociale-libérale de Monsieur Macron ?

« Un ministre ne peut agir s’il passe son temps à convaincre des parlementaires. La décision ne peut être que le fait d’un seul, non d’une majorité. » Adolf Hitler – 1930 – Mein Kampf

Nous en sommes là Camarades.
Certains pourraient me dire qu’une phrase sortie de son contexte perd tout son sens, alors grattons un peu ….

Lire la suite...

Après ce 26 mai, le gouvernement ne peut pas rester sourd à notre revendication :LE RETRAIT DE LA LOI TRAVAIL ! TOUS à PARIS le 14 juin 2016 ! Le 26 Mai, toujours à lappel des organisations FO-CGT-FSU-Solidaire- UNEF-UNL-FIDL une nouvelle journée de grève interprofessionnelle et de manifestations a eu lieu, des centaines milliers de personnes se sont, une nouvelle fois, mobilisés malgré les provocations et manipulations pour exiger le RETRAIT de la Loi TRAVAIL.

La mobilisation ne s’affaiblitpas, le blocage des raffineries se poursuit, lemouvement de grève s’étend aux centrales nucléaires, de nombreuxautres secteurs reconduisent la grève. A cette journée de manifestations il convient de constater de nombreuses opérations «coup de poing »de la part des manifestants, blocage des autoroutes, voies ferrées envahies ...

Un nouveau sondage rendu public mercredi 25 mai et nouveau soutien massif au retrait du projet de loi Travail : un véritable "plébiscite" selon BFM TV, commanditaire du sondage, puisque 70% des personnes interrogéesont répondu en ce sens. 59% d’entre elles renvoient aussi la responsabilité des tensions sur l’exécutif toujours selon ce sondage.

Mais, bien plus important que les sondages, la participation ce jeudi 26 aux manifestations et diverses actions est un facteur déterminant pour venir àbout de la surdité d’un gouvernement de plus en plus isolé, au point mêmede se prendre la langue dans les lapsus et les contradictions.

«Le Premier ministre reste toujours droit dans ses bottes, remarque Jean- Claude Mailly.Le texte n’a pas trouvé de majorité à l’Assemblée. Unemajorité de syndicats est contre le projet de loi. Une majorité de français estégalement contre. Pourquoi s’entête-t-il? Avoir de l’autorité en tant que Premier ministre, c’est normal. Être autoritariste, c’est autre chose.»

La Fédération FO-SPS appelle l’ensemble de ses structuresà se mobiliser et à toutmettre en œuvrepour que la grève interprofessionnelle et la manifestationnationale à Paris le 14 juin 2016 s’inscrivent dans l’histoiredes luttes pour obtenir le retrait du projet de loi El Khomri.

 

 

Contacts

Section syndicale FO Mairie de Villeneuve-lès-Maguelone